menu

créer un compte se connecter

6 astuces pour mieux gérer vos besoins de trésorerie

Une trésorerie bien gérée vous aidera à garder votre entreprise sur pied, alors que l’inverse pourrait venir gâcher la fête. Une mauvaise gestion des besoins de trésorerie est la cause d’une faillite sur quatre, et plus de la moitié des entreprises ne survivent pas plus de 5 ans!

Nous reprenons ici pour vous les problèmes les plus souvent rencontrés et les solutions qui peuvent être mises en place pour vous aider à garder le cap.

 

1. Une comptabilité mal ou peu organisée

De nombreux chefs d’entreprise négligent leurs besoins de trésorerie parce qu’ils sont trop occupés par de multiples tâches quotidiennes qui semblent toujours plus importantes. C’est tout à fait compréhensible ! Mais si les livres comptables ne sont pas (ou peu) organisés, les ennuis ne sont souvent pas très poins.

Nous avons rencontré récemment un client qui ne tenait pas à jour sa comptabilité et qui ne suivait pas ses flux financiers. Bien qu’il était sûr que chacune de ses prestations étaient effectuées de manière rentable, il s’est avéré, en y regardant de plus près, que certains de ses clients n’ont jamais honoré leurs factures et que son entreprises était elle-même redevable de nombreux impayés… Quelle différence entre sa trésorerie réelle et sa trésorerie potentielle!

Un excellent moyen d’éviter les clients qui ne paient pas est d’installer un système de facturation performant avec un suivi de paiements automatique. Une fois mis en place, il vous suffit de garder le système à jour et votre trésorerie reste toujours optimale. Cerise sur le gâteau, vous pouvez à tout moment identifier les clients qui vous sont encore redevables et votre comptable peut rapidement générer des rapports précis de votre situation financière.

 

2. Les créances douteuses

Les créances douteuses sont des montants qui vous sont dû mais que vous ne pourrez vraisemblablement jamais récupérer. Ici encore, un système de facturation performant vous permet de contrôler facilement ces créances.

En effet, de nombreux entrepreneurs négligent les rappels et postposent souvent l’envoi d’un mail ou d’un courrier. Un logiciel de facturation qui gère le suivi des paiements vous permettra de configurer un envoi de rappels automatique. Vous serez ainsi payé plus rapidement et vous ne devrez plus vous tracassez une fois la facture envoyée.

Par ailleurs, en analysant l’historique de vos clients, vous pourrez facilement identifier les plus récalcitrants et éventuellement leur exiger un acompte à l’avenir !

 

3.  Des échéances divergentes

Si les échéances que vous imposez à vos clients ne sont pas en phase avec les échéances que vos fournisseurs vous imposent, cela aura un impact non négligeable sur votre trésorerie.

La meilleure solution est bien sûr de renégocier les termes de paiements avec vos fournisseurs et/ou vos clients. Néanmoins, cela n’étant pas toujours possible, voici quelques solutions temporaires que vous pouvez envisager :

  • Factoring (ou affacturage) : Un établissement de crédit spécialisé vous financera anticipativement les montants facturés en échange de la gestion du recouvrement de vos factures (et d’une commission bien sûr…).
  • Réduction pour les paiements anticipés: Vous pouvez également proposer une réduction à vos clients si ils règlent leurs factures avant l’échéance imposée. Habituellement, la réduction pour ce type de proposition est de l’ordre de 2-3% du montant total de la facture.

 

4. Des bénéfices un peu faibles

Des bénéfices insuffisants mèneront tôt ou tard à un manque de trésorerie. Le temps qu’il faudra à une entreprise pour être à court de liquidités dépendra de toute une série de facteurs. Bien sûr, il sera possible de survivre pendant un certain temps grâce aux réserves ou à un prêt bancaire, mais ces solutions sont limitées dans le temps et il est impossible de supporter des pertes indéfiniment.

Si votre entreprise perd de l’argent, il est vital que vous mettiez en évidence l’origine du ou des problème(s) et que vous preniez les mesures nécessaires le plus vite possible. Les solutions phares pour retrouver la rentabilité peuvent être d’augmenter vos tarifs, vos ventes ou de mieux contrôler vos dépenses, mais il y en a beaucoup d’autres…

 

5. Une trésorerie prévisionnelle

Prévoir ses besoins en trésorerie est primordial, surtout pour les jeunes entreprises ! Votre comptable devrait pouvoir vous aider à avoir une vue d’ensemble sur les liquidités dont vous aurez besoin sur l’année. Vous serez alors mieux à même de vous préparer aux périodes plus difficiles financièrement.

De plus, il est toujours très intéressant de comparer les prévisions avec les chiffres actuels. Aussitôt vous découvrirez une incohérence entre ces deux montants que vous pourrez vous posez les bonnes questions et dénicher des problèmes potentiels. A titre d’exemple, si vous découvrez que vous avez dépensé 2 fois le montant prévu en électricité, vous pourrez directement vérifier votre installation et éventuellement prendre les mesures nécessaires pour économiser de l’énergie et de l’argent. Si votre note de téléphone est plus élevée que prévu, vous pourriez envisager de changer d’opérateur ou de passer sur un système VOIP. Quand les chiffres divergent, il est facile d’ajuster vos prévisions pour qu’elles soient encore plus affutées à l’avenir.

La prévision de vos besoins en trésorerie est également une excellente source d’information pour vous aider à prendre d’importantes décisions, telles qu’un investissement nouveau ou une restriction budgétaire !

 

6. Chercher une croissance trop rapide

La plupart des entrepreneurs veulent développer leur entreprise, et c’est évidemment très louable !  Mais parfois, il arrive qu’une croissance trop rapide ne soit pas la meilleure stratégie, surtout si on s’y prépare mal.

A titre d’exemple, un piège typique est de vouloir accepter une grosse commande exceptionnelle et de faire les investissements nécessaires pour l’honorer. Faites attention que les bénéfices que vous retirerez de cette commande sont peut-être éloignés dans le temps, et que vous allez devoir faire face à de nouvelles dépenses suite à votre investissement. Par ailleurs, ne perdez pas de vue que vous devrez toujours être capable de supporter les charges liées à cet investissement après la clôture de cette nouvelle commande alors que les affaires seront probablement revenues à un rythme plus normal.

Une solution consiste à étaler le cout de cet investissement dans le temps en passant par une institution bancaire. Un crédit vous permettrait de ne devoir débourser que les intérêts, le temps que votre client vous paie et que vous puissiez supporter financièrement la charge principale de cet investissement.

 

Les nouvelles entreprises font souvent face à un des problèmes décris ci-dessus. En y faisant très attention, et en mettant en place les solutions nécessaires, vous vous assurerez de bien gérer vos besoins de trésorerie et de peut-être faire partie de ces entreprises qui fêtent un 5ème anniversaire!