menu

créer un compte se connecter

Astuces : 7 coûts récurrents que vous devez ABSOLUMENT anticiper

Tout entrepreneur doit supporter une série de frais fixes récurrents, et ce, quelle que soit la taille de son activité. Pour éviter toute rupture de trésorerie, la planification et le provisionnement de ces dépenses s’avère plus qu’indispensable.

Lorsque vous montez une société en tant qu’entrepreneur, vous devez automatiquement supporter une série de frais, dont une grande partie sont récurrents, c’est-à-dire qui reviendront fréquemment. Heureusement, il est relativement facile de planifier avec précision ces paiements. Combien ? Quand ? Pourquoi ? Tout est une question d’organisation.

 

tresorerie_KoalabooxQuand c’est possible, faites des provisions suffisantes

 

La solution la plus évidente est de vous constituer des provisions suffisantes pour assumer ces coûts récurrents. Facile à dire mais moins facile à exécuter… Pour les plus petites entreprises, surtout celles en démarrage, c’est un objectif presque inatteignable, nous en sommes conscient. Il est néanmoins souhaitable de tout mettre en œuvre pour constituer de telles provisions dans la limite de vos possibilités. Elles permettent d’éviter au maximum les mauvaises surprises le jour où vous devrez procéder au dit paiement. Il est fréquent qu’un paiement récurrent soit supérieur à l’état de votre trésorerie. Une situation pas très agréable à vivre…

 

echeancier-propre

Quels centres de coûts ?

Pour répondre à la question que vous vous poser sûrement, voici les principaux coûts récurrents que vous devez planifier :

 

1. Le versement anticipé de vos décomptes TVA et de vos impôts. Éviter autant que possible une majoration d’impôts en cas de paiement tardif.

2. Les cotisations sociales « ONSS » de vos employés… ainsi que les vôtres en tant que chef d’entreprise. Elles tombent tous les 3 mois. Si vous êtes en défaut de paiement, vous tomberez sous le coup de l’article 30bis, ce que vous devez éviter au maximum.7

3. Les assurances diverses, telles que l’assurance incendie, celle pour votre parc automobile ou pour les accidents couvrant votre personnel.

4. Les 13e et 14e mois: Si vous employez du personnel, vous connaissez certainement le concept du « treizième mois » en fin d’année civile.

5. Le « double pécule de vacances », comme pour le 13e mois, ce salaire parfois doublé est versé pendant l’été aux employés.

6. Les prêts en cours auprès d’un organisme bancaire. Souvent mensuels, ils constituent également des coûts récurrents.

7. Les frais de fonctionnements tels loyers de bureaux, factures d’énergies, licences de logiciels, … Ces dépenses peuvent être nombreuses, mais planifiables, à l’inverse de consommables de bureaux qui varient selon le calendrier.


Oups…

Astuce : Évitez les soldes

Petite astuce : les versements anticipés des cotisations sociales ou du pécule de vacance. Ils peuvent excéder les montants proposés par votre caisse d’assurances sociales et vous évitent ainsi de devoir payer le solde restant lors du décompte final. Vous pourrez en plus déduire ces cotisations plus élevées de votre déclaration d’impôts.

Les montants enregistrés à cette fin dans les bilans clôturés au 31 décembre peuvent être considérés comme des frais professionnels fiscalement déductibles.

 


Truc : Modifiez la périodicité ou faites financer vos factures

Sachez que le paiement de frais annuels uniques n’est pas une bonne chose pour vos liquidités. Il s’avère, par exemple, bien plus intéressant de convenir avec votre compagnie d’assurances du paiement trimestriel voire mensuel de montants inférieurs. En effet, ce système nuit beaucoup moins à votre position en termes de liquidités. Même si l’étalement des paiements implique un surcoût au terme de l’année, il peut vous éviter de tomber à court de trésorerie et vous permettre de dormir l’œil tranquille.

Si cela venait toutefois à vous arriver, vous pouvez toujours faire financer l’une ou l’autre de vos factures afin d’obtenir directement la trésorerie nécessaire à vos dépenses.

En prévoyant vos coûts récurrents, vous pilotez votre entreprise avec davantage de clairvoyance. Vous prenez de meilleures décisions concernant votre activité, quels contrats accepter, quels délais de paiement exiger, quelles factures faire financer en cas de risque de rupture de trésorerie… bref gérer et faire grandir votre activité en toute sécurité.

Crédits Photos : Via FlickR & StartupStockPhotos

Show Buttons
Hide Buttons