menu

créer un compte se connecter

Découvrez l’impact environnemental d’une facture électronique

Les avantages

Le discours est (re)connu : A la fois rapide et simple, la facture électronique permet aussi une gestion optimale des factures de l’entrepreneur 2.0 Depuis le 1er janvier 2013, les factures électroniques et papier ont la même valeur égale. L’entreprise peut dès lors créer, envoyer, recevoir et conserver électroniquement ses factures. Avec de nombreux avantages à la clé : une gestion simplifiée, une diminution de la consommation de papier, des couts d’impression, des frais de port, etc.

Mais c’est également l’occasion pour l’entrepreneur de demain de marquer un geste anodin mais fort pour diminuer l’empreinte écologique de son activité. Si tout le monde, experts compris, s’accordent à dire qu’une facture électronique génère moins d’impact négatif sur l’environnement qu’une facture papier, l’impact n’en n’est pas moins bien réel…

Koalaboox

L’e-facture : pratique, rapide ET durable ?

Ceux qui s’imaginent que la facture électronique, de par sa nature dématérialisée, ne possède que des vertus écologiques tomberont sans doute de haut.

Surfer sur le Net, envoyer un email, télécharger des documents, les partager, facturer : toutes ces actions ont un poids sur l’environnement, d’autant plus important que nous sommes actuellement 2 milliards d’internautes à naviguer sur le Web quasi quotidiennement, tant pour notre vie professionnelle que personnelle.

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) contribuent ainsi à hauteur de 3 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre, selon un rapport réalisé par l’agence d’évaluation environnementale BIO Intelligence service pour la Commission européenne. Ce chiffre devrait doubler d’ici 2020, si nous ne changeons pas nos modes de vie.

Koalaboox

Voici la quantité de gaz à effet de serre émise par une facture électronique :

Koalaboox

20 grammes de CO2 (carbone) !

Koalaboox

C’est, selon l’ADEME, l’empreinte carbone moyenne d’une facture électronique envoyée, c’est-à-dire, la quantité de gaz à effet de serre (type CO2) envoyé dans l’atmosphère. Dit comme ça, cela peut sembler dérisoire, mais compte tenu de l’énorme quantité de factures électroniques envoyées chaque jour, et compte tenu de l’augmentation exponentielle de cette dernière, la dépense énergétique reste très importante.

Koalaboox

stockage dataLe stockage des factures électroniques génère une importante consommation d’énergie.

Koalaboox

Si l’on replace ces résultats dans le contexte d’une entreprise de 5 personnes, dont le personnel envoie en moyenne 65 factures par mois (dont la taille est en moyenne de 1 Mo), les émissions de gaz à effet de serre représentent 20 grammes par facture, soit 1,3 kg par mois et 15, 6 kg par an d’émission de gaz à effet de serre (GES) partent dans l’atmosphère (et c’est sans compter les emails et autres outils numériques bien plus polluants !!!) Bref, imaginez trois barils de poudres à lessiver envoyer dans l’atmosphère rien que pour les factures d’un PME.

Le bilan s’alourdit si la facture est envoyée à plusieurs destinataires : ainsi, les 20 grammes de CO² passent à 85 grammes si le mail et sa pièce jointe de 1 Mo sont envoyés à 4 personnes (même en copie). Et chaque réception avec impression de la pièce jointe fait encore gonfler la note…

Si la croyance de la facture électronique “vierge” de toute forme de pollution constitue donc un mythe, il n’empêche que son impact environnemental reste, à utilisation raisonnée, bien moindre que son homologue papier.

Koalaboox

Facturez… plantez

Graine de Vie_KoalabooxDécouvrez l’action de Koalaboox et de ses entrepreneurs pour compenser l’impact de leurs e-factures.

Koalaboox

Banner reboisement_Koalaboox_fevrier 2017

Crédits photos : Jonathan Avau, Koalboox, Graine de Vie & Facebook Data Center Server Board via FlickR