menu

créer un compte se connecter

Idée de business en tête ? Lance-toi comme étudiant-entrepreneur !

Depuis ce 1er janvier 2017, les étudiants bouillonnant d’idées souhaitant s’essayer à l’aventure de l’entrepreneuriat pourront adopter le statut d’étudiant-entrepreneur. Une occasion de mettre en application idées et connaissances développées pendant les études, tout en se protégeant d’une partie des difficultés et risques liés au lancement d’un business classique.

Koalaboox

Etudiant entreprenariatKoalaboox

Comparé à ses voisins européens, l’esprit d’entreprendre est assez faible en Belgique et en particulier chez les jeunes. En effet, sur base des enquêtes sur les forces de travail d’Eurostat, on constate que le taux d’indépendants chez les jeunes (moins de 25 ans) est de 5,9 % en Belgique pour 7,5 % au niveau européen (en 2015).

Il y a en Belgique 478.000 étudiants (source Eurostat). Ceux-ci seront au cœur de l’économie de demain. C’est pourquoi le gouvernement belge entend améliorer la situation de ceux qui se lancent comme indépendant tout en étant étudiant. Il est vrai que les études constituent un terrain fertile pour la création d’idées nouvelles ; mais pas nécessairement pour les mettre en œuvre de façon concrète et professionnelle. Et trop souvent, une bonne idée ne l’est plus toujours un an ou deux après la fin des études.

Depuis plusieurs années déjà, les universités proposaient un statut d’étudiant-entrepreneur afin de permettre aux audacieux de se lancer tout en menant des études de front. Le Gouvernement fédéral a finalement décidé de suivre le mouvement. « L’esprit d’entreprendre ne se décrète pas, il s’insuffle. Par exemple, en créant des conditions et un statut favorables justifie le Ministre des Classes Moyennes Willy Borsus (MR), Il ne faut pas bloquer les initiatives, il faut les faciliter, les encadrer et les soutenir. J’espère que notre pays pourra compter plusieurs centaines d’étudiants entrepreneurs à l’avenir. Parmi ceux-ci, un certain nombre d’entre eux poursuivront durablement cette activité et deviendront ainsi les indépendants responsables d’entreprises et les employeurs de demain. »

Koalaboox

En quoi consiste donc ce statut étudiant-entrepreneur ?

Koalaboox

21322684339_7e06dbd825_kKoalaboox

La loi a donc créé un nouveau statut pour les étudiants-entrepreneurs de moins de 25 ans, régulièrement inscrits à des cours dans un établissement d’enseignement en vue d’obtenir un diplôme reconnu par une autorité compétente en Belgique.

Koalaboox

Le statut de l’étudiant-entrepreneur prévoit :

  • – Un régime de cotisation sociales avantageux pour les étudiants qui ont des revenus inférieurs au plancher en vigueur pour les indépendants à titre principal (13.010,66 € pour 2016) ;
  • Koalaboox
  • – Le maintien des droits en soins de santé en tant que personne à charge si les revenus sont inférieurs à 6.505,33 € et en tant que titulaire si l’étudiant paye des cotisations. De plus, les périodes pour lesquelles l’étudiant paye des cotisations (même réduites) comptent pour ouvrir des droits en incapacité de travail/invalidité/maternité ;
  • Koalaboox
  • – Enfin, la discrimination qui existait entre étudiant salarié (jobiste) et étudiant entrepreneur en matière de calcul des personnes à charge est supprimée. En effet, tout comme c’est déjà le cas actuellement pour les étudiants salariés, la première tranche des revenus des étudiants indépendants ne sera pas considérée comme une ressource pour le calcul des personnes à charge.

 

L’avis des entrepreneurs de Peintagone

logo_Peintagone_client_KoalabooxKoalaboox

KoalaBoox : Vous avez tous les trois commencé comme entrepreneurs alors que vous étiez aux études, mais ce statut n’existait pas…  Vous pensez que ça aurait pu vous être utile ?

Baptiste Piessevaux (en concertation avec ses partenaires) : Oui ça aurait été top ! Quand on est à l’université, on a énormément de temps libre mais la possibilité de s’exercer concrètement à la gestion d’entreprise est assez limitée. Pour nous, le statut d’entrepreneur était le même que ce soit pour un étudiant ou un actif. Du coup les charges nous revenaient trop cher pour pouvoir réellement nous lancer.

Team_Peintagone_Koalaboox_Jonathan_AvauLa team Peintagone

Dans notre cas (v. notre portrait ici) nous avons travaillé chacun sur notre propre petite activité, mais sans pouvoir la faire vraiment fructifier. Comme le statut de jobiste est plus intéressant, nous développions notre entreprise sans faire de ventes, et pour pouvoir se payer nous avons travaillé au Pizza Hut ou chez Décathlon en même temps. Ça fait un paquet de contraintes au lancement de son activité et lorsque l’on arrive à la fin des études, la priorité est de trouver le plus vite possible de l’argent, ce qui veut dire pour la majorité, chercher un emploi le plus vite possible. Le temps passe et l’opportunité de se lancer avec son idée initiale s’éloigne progressivement.

A relire : « Mieux que Google, nous avons commencé dans un abri de jardin »

Koalaboox

Ne vous lancez pas seul !

Précisons que de nombreuses initiatives existent déjà pour encadrer les étudiants entrepreneurs dans différents établissements scolaires francophones et néerlandophones de Belgique. On peut citer par exemple :

Koalaboox

Logo_YNC Yncubator (UCL)   

logoVentureLabVentureLab (HEC-ULg)    

logo_LinkubeLinKube  (Pôle académique de Namur)

Koalaboox

logo_start labStart Lab (campus ULB)

Koalaboox

Durf_Ondernemen_Ugent_logo

Durf Ondernemen (UGent)

Koalaboox

LCIE_logoLeuven Community for Innovation driven Entrepreneurship (LCIE – K U Leuven)

Koalaboox

Hogent_logo         Centrum voor Ondernemen (HoGent)

 

Crédits photos : LuLi via FlickR

Show Buttons
Hide Buttons