menu

créer un compte se connecter

« Le Tax Shelter, clairement un avantage pour booster notre levée de fonds »

Le Tax Shelter a pour but d’aider tout un chacun à investir dans les jeunes sociétés à la recherche d’un financement indispensable à leur croissance. Une belle occasion de réunir citoyens et entrepreneurs autour d’un projet économique durable. La preuve avec le Champignon de Bruxelles. Rencontre.

Koalaboox

logo_champignon

KoalaBoox : Salut Hadrien, avant de parler technique, tu saurais nous dire un mot sur le projet « Le Champignon de Bruxelles » ?

Hadrien Velge : Cela fait maintenant deux ans que nous produisons des champignons « Made In Bruxelles » sur différents sites de la capitale. Nous travaillons principalement avec la variété originaire du Japon, le « Shitaké », rebaptisée « Shieteke » pour faire couleur locale, que nous revendons à des restaurants, traiteurs et dans différents magasins bio.

Notre projet tourne bien et nous devons nous adapter à l’augmentation des demandes. Limités dans notre croissance, nous avons lancé une levée de fonds de 200 000 € pour pouvoir nous étendre sur de nouveaux sites et proposer une gamme plus large de produits.

Koalaboox

KB : Et donc dans le cadre de votre levée de fonds, vous avez incité les particuliers à vous soutenir en mettant en avant le Tax Shelter ?

HV : Avec ou sans ce mécanisme, nous aurions de toute façon fait notre levée de fonds, mais le Tax Shelter constitue certainement un plus. Allez un truc sympa qu’a fait notre gouvernement ! Pour nous, c’est beaucoup plus simple de se financer auprès des particuliers. Les gens qui adhèrent à notre projet, eux peuvent nous soutenir, même avec 500 €, et ils sont toujours éligibles au Tax Shelter.

Koalaboox

KB : Et ce n’est pas trop un parcours du combattant pour faire valoir le Tax Shelter ?

HV : En soit, en tant qu’entrepreneur, à part remettre un papier chaque année à chaque investisseur, nous n’avons pas grand-chose à faire. La vraie difficulté est de bien s’informer pour informer au mieux notre public. Car c’est vers nous qu’il se tournera s’il a des questions.

Et au niveau de l’info, ça prend beaucoup de temps à collecter, synthétiser puis informer… C’est surtout difficile de trouver un interlocuteur pour répondre à toutes nos questions.

Koalaboox

KB : Sur votre site que vous vous annoncez comme une coopérative. Pourquoi ce choix de structure ?

HV : Nous voulons que la gouvernance se fasse de façon participative, que tout le monde ait son mot à dire. C’est un point central de notre projet. Concrètement aussi, cette coopérative nous permet de nous financer beaucoup plus facilement auprès des particuliers. Nous souhaitons faire migrer l’argent dormant dans les banques vers des projets qui ont plus de sens (et qui rapporte plus que 0%).

Le statut de coopérative permet aux petits investisseurs de rentrer et sortir du capital plus facilement, quand ils le souhaitent (au moins après 4 ans s’ils veulent bénéficier du Tax Shelter, ndlr). Après honnêtement, pour notre première levée de fonds, nous demandons un apport minimum de 2500 €, sinon pour nous cela devient trop difficile à gérer. Mais nous espérons pouvoir accepter à partir de 2017 tous type de montants. Comme cela nous faisons vraiment participer le citoyen, quel que soit ses moyens, à l’économie locale, solidaire et durable.

Et vous ? Besoin de capital ? Encouragez les investisseurs grâce au Tax Shelter >>> Toutes les infos