menu

créer un compte se connecter

Nouvelles possibilités pour vous constituer une (un peu) meilleure pension

Injuste ! Les indépendants en nom personnel et les titulaires de professions libérales n’ont pas les mêmes possibilités que leurs collègues en société pour se constituer une pension complémentaire. Ainsi, un dirigeant d’entreprise peut se constituer une pension nettement supérieure à un indépendant en nom personnel. Bonne nouvelle, ce n’est plus vrai depuis le 1er juillet. Explications.

 

Vous cherchez un moyen d’augmenter (un peu) le montant de votre pension ? Depuis ce 1er juillet, les indépendants en nom personnel et les titulaires de professions libérales pourront verser des primes dans une nouvelle formule d’épargne : la Convention de Pension pour Indépendant, CPI pour les (futurs) intimes. En gros, la CPI sera aux indépendants en nom personnel et aux titulaires de professions libérales ce que l’engagement individuel de pension (EIP) est aux dirigeants d’entreprise. Pour rappel, les indépendants n’ont accès qu’à la Pension Libre Complémentaire pour indépendants (PLCI) comme seule pension complémentaire du 2e pilier.

 

Voici une petite explication de ce qu’offre la PLCI, et puis bien sûr la nouvelle CPI :

 

  • 1) La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI)

Il s’agit d’une formule accessible à tous les indépendants (en société ou non), fiscalement intéressante car les primes versées sont intégralement déductibles dans les frais professionnels. Du coup la base imposable est réduite et… vous vous en doutez, les cotisations sociales également.

La limite du système est atteinte lorsque l’indépendant à versé pour 3.187 EUR/an à la PLCI. De plus, l’avantage est plafonné à 8,17% du revenu net.

 

Saviez-vous que la pension minimum a été revue à la hausse ?

 

Le 1er janvier 2018, les indépendants ont obtenu une augmentation de leur pension minimum (pour une carrière complète de 45 années) : Le montant de la pension minimum pour un indépendant isolé est de 1.211 EUR bruts par mois et pour un indépendant chef de ménage, de 1.526 EUR bruts.

Pour vous donner une idée de grandeur, depuis 2014, la pension des indépendants aura donc été relevée de 121 EUR pour un isolé et de 160 EUR pour un chef de ménage.

 

Bonus : La PLCI Sociale

Elle permet aux indépendants de se constituer une protection sociale supplémentaire, comme une indemnité en cas de maladie, maternité ou incapacité de travail. Les plafonds sont dans ce cas relevé à 9,4% du revenu net imposable et un maximum de 3.666 EUR.

 

Vous pouvez comparer les PLCI sur Guide-Epargne.be

 

2) La nouvelle Convention de Pension pour Indépendants (CPI)

Avec la nouvelle CPI, les indépendants peuvent verser les primes dans une assurance épargne de la branche 21 ou dans une assurance placement de la branche 23. Les primes versées procurent une réduction d’impôts de 30%. Un des grands avantages de la CPI est l’absence de plafond absolu pour les versements.

Au niveau des primes versées, l’indépendant sera redevable d’une taxe d’assurance de 4,4%. A la pension, l’indépendant devra participer à la cotisation de solidarité de maximum 2% du capital touché, ainsi que d’une cotisation INAMI de 3,55%. Sur ce qui reste, l’indépendant paie 10% d’impôts en tant que personne physique.

Toutefois, cette nouveauté reste moins intéressante que les formules d’épargne-pension existantes précédemment exposées. La PLCI et les épargnes-pensions classiques restent à privilégier. La CPI trouve son intérêt lorsque l’indépendant a déjà utilisé les autres formules et atteints tous les plafonds légaux, ce qui permet à ce dernier d’encore pouvoir augmenter ses réserves pour sa future pension…

 

Rappel : Les 3 piliers de pension en Belgique

 

En Belgique, le système des pensions repose sur 3 piliers :

1ier pilier : les pensions légales

La pension légale est calculée en fonction de la carrière professionnelle. Toute personne qui a travaillé en Belgique a droit à une telle pension.

Il existe 3 régimes de pensions, selon la profession exercée :

  1. 1. le régime des travailleurs salariés ;
  2. 2. le régime des travailleurs indépendants ;
  3. 3. le régime des pouvoirs publics.

Plus d’informations sur les pensions légales

 

2ième pilier : les pensions complémentaires ou extralégales

La pension complémentaire ou assurance-groupe est un avantage extralégal proposé par votre employeur.
Elle vous permet, via votre employeur, de constituer, auprès d’un organisme financier, un capital ou une rente dont vous disposerez à l’âge de la pension.
Plus d’informations sur la pension complémentaire

 

3ième pilier : l’épargne-pension individuelle

L’épargne-pension est une formule pour laquelle vous intervenez à titre personnel.
Elle repose sur le principe suivant : vous mettez, chaque année, une certaine somme auprès d’un organisme financier.
L’épargne-pension peut vous donner droit à une déduction fiscale calculée sur la somme versée.

Plus d’informations sur l’épargne-pension

 

Crédits Photos : Koalaboox

 

__________________________________________________

1 JOUR, 1 ENTREPRENEUR