menu

créer un compte se connecter

« Pour vous protéger de la fraude, il y a la facture électronique »

Le gouvernement a lancé une nouvelle campagne de prévention « Comment éviter la fraude à la facture ? » à destination des indépendants et PME. A cette occasion, il en a profité pour à nouveau recommander l’utilisation d’un logiciel sécurisé de facturation électronique.

 

Chaque année, des centaines d’entreprises et de consommateurs sont victimes de fraudes à la facture. Le ministre des PME et des Indépendants, Willy Borsus : « La fraude à la facture touche de plein fouet nos PME, à la fois celles qui émettent et celles qui reçoivent des factures. Il faut la combattre par tous les moyens ».  Il s’agit souvent de sommes importantes, pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros. La moyenne en Belgique tourne autour de 12.000 € par facture fraudée. Avec de tels montants, inutiles d’imaginer les dégâts qui peuvent être causés sur les finances d’une PME.

 

Qu’est-ce qu’est la fraude à la facture ?

La fraude à la facture est une forme de fraude dans laquelle des escrocs interceptent une facture et en modifient le numéro de compte. Lorsque le destinataire la paie, il paie en fait les arnaqueurs. Les factures sont interceptées dans le circuit postal, par exemple en les récupérant dans les boîtes aux lettres rouges de Bpost, mais aussi au sein des services de tri d’entreprises ou même chez les particuliers. Il est en outre de plus en plus question de fraude à la facture digitale. Les escrocs s’introduisent à distance dans le système informatique d’un fournisseur et modifient le numéro de compte des e-mails de factures.

Les escrocs interceptent principalement les paiements uniques de montants importants.


Comment s’y prémunir ?

Le gouvernement, les associations d’entreprises et de consommateurs (Unizo, UCM, Bouwunie…)  et Bpost ont lancé une campagne de prévention « Comment éviter la fraude à la facture ? » et fournissent des conseils simples, mais précieux pour ne pas tomber dans le piège.

Voici deux cas d’école :

Situations
Vous êtes entrepreneurs et vous effectuez des travaux de transformation chez des clients. Vous envoyez vos factures, mais les paiements se font attendre. Après avoir adressé des rappels à quelques clients, vous apprenez qu’ils ont bel et bien payé, mais pas sur votre compte en banque. Vous avez fait installer une nouvelle cuisine et vous avez reçu la facture du fournisseur. Vous virez le montant sur le numéro de compte mentionné sur la facture, mais quelques semaines plus tard, vous recevez un rappel de paiement dans votre boîte aux lettres.
Risques
Vos factures ont probablement été falsifiées. Dans le cas de cette fraude, des arnaqueurs interceptent les factures papier (ou électroniques), changent le numéro de compte et les envoient ainsi modifiées. Lorsque le client effectue le paiement, il paie donc les arnaqueurs. Le risque est que votre client ne soit plus en mesure de vous payer étant donné qu’il a déjà viré l’argent (sur le mauvais compte. Vos factures ont probablement été falsifiées. Dans le cas de cette fraude, des arnaqueurs interceptent les factures papier (ou électroniques), changent le numéro de compte et les envoient ainsi modifiées. Lorsque vous effectuez votre paiement, vous payez donc les arnaqueurs. Vous courez donc le risque de devoir payer deux fois la facture parce que votre fournisseur n’a reçu aucun paiement.
Conseils
Indiquez votre numéro de compte sur vos factures, mais aussi sur vos bons de commande et sur votre site internet.

Demandez à vos clients de vérifier le numéro de compte avant qu’ils n’effectuent leur paiement.

Privilégiez l’utilisation d’un système de facturation en ligne pour la gestion de vos paiements et factures et éviter au maximum l’envoi postal.

Comparez le numéro de compte figurant sur votre facture avec celui mentionné sur le bon de commande ou sur le site internet officiel de votre fournisseur.

Soyez vigilant lorsqu’une facture mentionne un nouveau numéro de compte ou si c’est la première fois que vous payez ce fournisseur.

Privilégiez l’utilisation d’un système de facturation en ligne pour la gestion de vos paiements et factures et éviter au maximum l’envoi postal.

Tombé dans le piège ?
Contactez (ou demandez à votre client) le plus rapidement possible les banques concernées afin de signaler la fraude. Signalez-là sur pointdecontact.belgique.be (option « factures falsifiées »).

Tous les conseils et informations relatifs à ce type de fraude sont disponibles sur :
fraudefacture.belgique.be


Le plus simple : la facturation électronique en ligne

Au-delà de ces conseils importants à mettre en œuvre, une autre solution simple et bon marché consiste à passer par un logiciel de facturation en ligne. En plus des nombreux avantages offerts par ces logiciels, dont faire partie Koalaboox, l’entrepreneur gagne en sécurité car ses données sont sauvegardées dans le Cloud, il est tenu au courant de l’utilisation faite du logiciel par des tiers, envoie directement ses factures à ses clients, fournisseurs, et vice-versa… le tout en un temps record !

fraude à la facture 2016

Show Buttons
Hide Buttons